vendredi 23 septembre 2016

Le petit carassin


Source:tarkabarka.cafeblog.hu 
Il était une fois un homme pauvre. Avec sa femme, aussi pauvre que lui, ils étaient les plus démunis de leur village. L’homme allait pêcher chaque jour pour qu’ils aient de quoi manger.
Un jour, quand il tira son filet, il y trouva un petit carassin.

«Puisque tu es rentré dans mon filet, je te prends. Je t’emporte à la maison, et je vais te donner à mon chat», dit le pauvre.
«Ecoute mon pauvre, dit le petit poisson, si tu ne me donnes pas au chat, en échange de ta bonne action, je te ferai du bien. Tu sais, un bienfait n’est jamais perdu.»

Le pauvre homme remit alors le petit poisson dans l’eau.
En rentrant, sa femme lui posa tout de suite la question:

«Alors, as-tu pris quelque chose?»
«Rien», répondit-il et il raconta son histoire avec le poisson. Sa femme lui dit:

«Retourne, et dis au petit poisson qu’il fasse de toi un juge.»

Ce fut ainsi. Le pauvre cria:

«Petit carassin! Petit carassin! Où es-tu?»
«Je suis ici! Que puis-je faire pour toi?» répondit le carassin.
«Je souhaite devenir le juge de mon village», dit le pauvre homme.
«D’accord, rentre chez toi, tu seras élu dimanche matin», dit le petit carassin.

Le pauvre homme rentra à la maison, sa femme lui demanda:
«Alors, tu t’en es bien tiré?»

Il lui raconta que dimanche il sera élu juge.

Ce fut ainsi. Il était le juge de son village pendant trois ans. Il ne devait plus aller pêcher puisque avec sa femme ils vécurent à l’aise de son salaire.
Un jour sa femme luit dit:

«Etre juge n’est pas assez. C’est la fonction la moins appréciée dans le village. Va voir le petit carassin et dis lui que tu veux devenir notaire.»

Ce fut ainsi. Le pauvre cria:
«Petit carassin! Petit carassin! Où es-tu?»
«Je suis ici! Que puis-je faire pour toi?» répondit le carassin.
«Je souhaite devenir le plus important notaire dans mon village», dit le pauvre homme.
«D’accord, rentre chez toi, demain tu seras élu notaire», dit le petit carassin.

Le pauvre homme rentra à la maison, sa femme lui demanda:
«Alors, ta journée, qu’est-ce qu’elle a donné?»
«Il dit que demain je serai élu le notaire le plus important du village! Mais maintenant calmons-nous!» répondit le pauvre homme.

Sa femme ne disait rien. Les années passèrent, un jour elle dit à son mari:

«Ecoute-moi! Cela ne me va plus! Sois juge du comitat!1»

Le pauvre homme alla le lieu où il rencontrait le poisson et se mit à crier:

«Petit carassin! Petit carassin! Où es-tu?»
Le petit poisson fit son apparition et lui demanda:
«Je suis ici! Que puis-je faire pour toi?»
«Je veux être juge du comitat!» dit le pauvre homme.
«Rentre chez toi, tu le seras!» répondit le petit poisson.

En rentrant à la maison, le pauvre homme dit à sa femme:

«Je souhaite que nous nous soyons d’accord pour que je reste sur ce poste. Cela me suffira!»
«D’accord!» céda sa femme.

Mais au bout de cinq ans, elle n’en pouvait plus et recommença:
«Je veux que tu sois le premier dignitaire! Sois préfet du comitat!»

Le pauvre homme alla au bord de la rivière où il avait rencontré le poisson et se mit à crier:

«Petit carassin! Petit carassin! Où es-tu?»
Le petit poisson fit son apparition et lui demanda:
«Je suis ici! Que puis-je faire pour toi?»
«Je veux être le préfet du comitat!» dit le pauvre homme.
«Rentre chez toi, ne t’inquiète de rien, tu seras élu!» répondit le petit carassin.

Six ans passés, sa femme lui dit:
«Tu sais ce que je pense? Tu dois être roi!»

Le pauvre homme cria au bord de la rivière:

«Petit carassin! Petit carassin!»
Le poisson sautilla et lui demanda:
«Dis-moi ce que tu veux, je t’écoute!»
«Je veux être roi!» dit le pauvre homme.
«Ton vœu sera exhaussé», répondit le petit carassin.

Ce fut ainsi, le pauvre homme devint le roi de son pays.

Mais un beau jour la femme murmura à l’oreille de son mari:
«Chaque pays a son roi, c’est normal. Mais je veux que tu dises au petit poisson que c’est toi qui veux diriger la Lune et le Soleil.»

La pauvre homme alla voir le petit poisson et cria:
«Petit carassin! Petit carassin!»
«Que puis-je faire pour toi, pauvre homme?» répondit le carassin.
«Je veux diriger la Lune et le Soleil», répondit le pauvre homme.

Le petit carassin se mit en colère, et répondit au pauvre homme:
«Rentre chez toi pour reprendre ta vie misérable. Remercie ta femme qui n’a jamais été contente de tes fonctions et qui demandait toujours plus. Tu ne peux pas être Dieu!»

1 En latin : comitatus, en français moderne : département